Pont Napoléon III, 1923

Poste frontière entre la France et le Comté de Nice jusqu'en 1860, il porte le nom du principal artisan du rattachement. Précédé par un pont de bois en 1845, qui comportait en son milieu la guérite abritant les sentinelles piémontaises, il fut remplacé par un pont en pierre et maçonneries entre 1862 et 1864. C'est sous ce pont, avant sa restructuration de 1923, que l'aviateur Auguste Maïcon, est passé à plusieurs reprises en août 1919. Le pont fut élargi en 1923 avec l’ajout de la voie de chemin de fer, et rénové en en 2010 à l’occasion du 150ème anniversaire du rattachement.