Menu

Application for
Nice,
the riviera urban villégiature

for inclusion on the UNESCO
World Heritage list


News

« Nice, la ville de la villégiature d’hiver de riviera » inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO

Nice, la ville de la villégiature d'hiver de Riviera, inscrite sur la liste du patrimoine mondial

Lors de la 44e session élargie du comité du patrimoine mondial organisée par l'UNESCO en coopération avec le pays hôte, la République Populaire de Chine, à Fuzhou, « Nice, la ville de la villégiature d'hiver de Riviera », a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial.

Christian Estrosi, Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Président délégué de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur :

« Il y a bientôt 10 ans, Nice s’est lancée dans un défi inédit pour elle : obtenir son inscription sur la Liste du patrimoine mondial au titre de la qualité et de l’originalité de ses bâtiments et de ses jardins issus de son exceptionnelle contribution à l’histoire du tourisme hivernal.

Pourquoi était-ce inédit ?

Parce que depuis longtemps, notre ville, dont la notoriété mondiale n’était pourtant plus à faire au titre de capitale de la Côte d’Azur, avait délaissé tout ce qui avait construit cette notoriété : la qualité de son paysage, la protection de ses plus beaux édifices, la valorisation de son patrimoine et d’un certain art de vivre. Nombreux étaient ceux qui, dans le monde, ne voyaient plus Nice comme elle est.

C’est un constat que j’ai fait tout au fil de ma vie, et avec encore plus d’acuité, avec tous les Niçois, dès qu’ils m’ont confié l’honneur de les représenter, en 2008.

De ce constat, j’ai tiré une détermination, une force et un projet, qui sont aujourd’hui couronnés par l’UNESCO.

Depuis 2008, nous avons travaillé inlassablement pour rendre vie à tout ce que nous avions oublié : la beauté de nos façades, de nos immeubles, de nos lieux de culte si divers, de nos jardins, de nos paysages, de nos espaces publics.

Nous avons abattu les verrues urbaines qui détruisaient cette harmonie.

Nous avons pacifié les déplacements, retrouvé la lumière et les couleurs de nos façades, replanté les végétaux emblématiques, revivifié et édicté des règles d’urbanisme conformes à la tradition héritée du patrimoine turinois, en un mot, rendu à Nice son visage de beauté et de joie.

Nous avons travaillé d’arrache-pied à inventorier, à protéger plus de 300 bâtiments au titre de notre Plan Local d’Urbanisme Métropolitain, à restaurer des dizaines d’immeubles, de villas et de jardins, dans cet amphithéâtre de collines tourné vers la Méditerranée qui fait la valeur exceptionnelle du centre urbain de Nice et de sa façade maritime, sur plus de 500 hectares.

Nous avons travaillé à rendre à notre ville ce qui lui avait permis de séduire pendant près de deux siècles les responsables politiques les plus prestigieux, les chefs d’entreprises les plus inventifs, les artistes les plus audacieux venus du monde entier.

Et grâce à ce travail acharné, à la conviction, aux compétences, à la détermination de tous, nous vivons aujourd’hui cet événement historique : Nice, notre ville, que nous aimons tant, Niçois de souche et d’adoption, devient, pour la planète entière, une des villes-références du patrimoine mondial.

Oui, c’est un événement historique, unique dans notre histoire par sa dimension et son retentissement, il faut bien le mesurer !

Alors, tout ce qui me vient à l’esprit, dans l’instant, ce sont des sentiments d’une force inégalée : la gratitude, la dignité, la fierté, l’honneur, l’émotion, c’est tout cela qui se mélange dans mon cœur et mon esprit.

La gratitude, c’est celle que j’adresse à tous ceux qui ont permis à cet événement : merci au Comité du patrimoine mondial, à son Président S.E. Monsieur Tian Xuejun, et aux représentants des 21 états membres de cette instance.

Ma reconnaissance va aussi à l’UNESCO dans son ensemble et à sa Directrice générale, Madame Audrey Azoulay.

Je veux dire ma profonde gratitude à Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, qui, en janvier 2020, a choisi la candidature de Nice pour représenter la France.

J’associe à ces remerciements le Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian et les Ministres de la Culture qui ont bien voulu soutenir notre dossier, Franck Riester et Roselyne Bachelot-Narquin.

Mes remerciements s’adressent aussi aux deux ambassadeurs, Délégués permanents de la France auprès de l’UNESCO, qui ont successivement porté notre candidature : S.E. Monsieur Laurent Stéfanini et S.E. Madame Véronique Roger-Lacan.

En outre, je veux assurer de ma très chaleureuse reconnaissance Jean-Jacques Aillagon, Ancien Ministre de la Culture, à qui j’ai confié dès 2014 la Présidence de la Mission Nice Patrimoine Mondial et qui, par son talent et son engagement, a joué un rôle déterminant dans notre succès d’aujourd’hui, avec auprès de lui Messieurs Olivier-Henri Sambucchi et François Laquièze et Madame Julie Reynes que j’associe à mes remerciements ainsi que toute leur équipe. Je remercie également l’ensemble des maires de la Métropole Nice Côte d’Azur et les membres du Conseil métropolitain pour avoir voté en juin dernier l’AVAP qui a permis de franchir la dernière étape de cette inscription.

La dignité, c’est celle que nous retrouvons, avec la fierté, et que nous dédions à tous ceux qui ont construit ce patrimoine extraordinaire, du plus grand architecte au plus humble maçon, tout ce petit peuple niçois qui a travaillé à ce résultat au fil des siècles, ce petit peuple de nos anciens.

L’honneur, c’est celui que nous ressentons à être ainsi distingué comme une cité à valeur à la fois universelle et exceptionnelle pour toute la terre.

Oui, l’histoire de Nice, à la fois enracinée et ouverte, méditerranéenne et alpine, européenne et cosmopolite a produit une architecture et un paysage uniques, un modèle pour un grand nombre d’autres villes du monde.

Cette histoire est une histoire humaine, celle de femmes et d’hommes à la recherche de la paix et de la beauté, venus d’horizons très divers, de nationalité, d’origine sociale, d’opinion, de religion, de couleurs de peau différentes.

C’est une histoire économique car le patrimoine de villégiature de Nice est un des points de départ d’une activité, le tourisme, qui crée aujourd’hui des millions d’emplois et met en contact toutes les cultures de la planète.

Nice est désormais reconnue comme une part exceptionnelle de cette évolution du monde. Oui, c’est un grand honneur, sur lequel nous veillerons attentivement.

Et puis, il y a l’émotion.

Nous connaissons tous la devise de l’UNESCO : « Construire la paix dans l’esprit des femmes et des hommes ».

Voir aujourd’hui Nice prendre toute sa part à cette mission magnifique par la voie de l’esprit, c’est-à-dire de la culture, c’est une grande émotion.

Je pense à cet instant à toutes les victimes des tragédies du passé, à celle que Nice a connues au cours de sa longue histoire, et encore très récemment, victimes de l’intolérance, de la violence, de la haine.

Je suis convaincu que la culture est le moyen privilégié pour éviter le plus possible ces tragédies.

Alors, je regarde cette inscription à la fois comme un aboutissement et comme un encouragement à aller plus loin encore.

C’est donc avec la même détermination que je me consacrerai maintenant à soutenir la candidature de Nice au label de Capitale européenne de la culture 2028.

Notre ville est désormais inscrite au patrimoine commun de l’humanité.

Elle se doit aussi de créer le patrimoine de demain, c’est-à-dire d’accompagner les jeunes, les créateurs, les inventifs, les audacieux qui, dans toute leur diversité, feront les émotions, les méditations, les bonheurs de l’avenir sans trahir son identité profonde, c’est-à-dire cette nature qui a fait ici toute notre culture, cette ville-jardin emblématique de l’âme de Nice. C’est dans cet esprit que je nous lance ce nouveau défi ! »

New conferences online, and very soon live events!

Conférences : NICE, la VILLE de la VILLEGIATURE de RIVIERA

The « Ville d'art et d'histoire » (culture and history) department of our city, in conjunction with the « Mission Nice patrimoine mondial » present a new series of conferences about « NICE, THE RIVIERA URBAN VILLEGIATURE ». The first videos are available with the #THEMA on the website Cultivez-Vous :

Watch conferences

The program includes conferences, reports and unpublished archival documents, illustrating the versatility of our heritage.

Starting on May 22nd, you will be able to attend in-person the second part of this cycle of filmed conferences, before its’ online diffusion.

More information

French government presents Nice's nomination for inscription on the World Heritage List

Mr. Jean-Yves Le Drian, Minister of Europe and Foreign Affairs, and Mr. Franck Riester, Minister of Culture, announce that the application of Nice will be examined by the UNESCO World Heritage Committee during its session on July 2021.

« With the nomination of Nice, capital of Riviera tourism, the French model of cultural, heritage and tourism development is brought to the fore. Nice’s inscription on the UNESCO World Heritage List will raise the cultural profile and attractiveness of France as a whole. » declared Jean-Yves Le Drian.

« Nice’s nomination, which we have decided to submit this year, is profoundly original. It underlines the heritage value of a previously unknown form of urban development: cosmopolitan and leisure-focused. From the late 18th century onwards, Nice was the scene of the invention of an important aspect of modern life. » declared Franck Riester.

Christian Estrosi, Mayor of Nice, President of the Nice Côte d’Azur Metropolitan Authority, Deputy President of the Provence-Alpes-Côte d´Azur Region:

« The City of Nice is delighted and honored the French Government decided to accept the nomination of "Nice, capital of Riviera tourism" for inscription on the World Heritage List and to present it to UNESCO. The City would like to express its gratitude to the President of the Republic Emmanuel Macron who, by this choice, highlights the quality of the nomination file presented.

The World Heritage Committee will thus be able, from 2021, during its plenary session, to evaluate this application after its instruction by ICOMOS experts.

The Government’s decision rewards with a success the national phase of this application started in 2012, when the chairmanship of the project was entrusted by the City to Jean-Jacques Aillagon.

The object of the nomination is, let us remember, an urban ensemble of nearly 600 hectares forged, from 1760 to the present day, by two and a half centuries of tourism economy and by the exclusive role that it has played in the urban development of Nice.

This ensemble is characterized by its ordered urban planning, its green spaces planted with exotic species, its promenades - in particular the emblematic Promenade des Anglais - its tourism heritage, reflecting influences from around the world, with its villas, hotels and « palaces », its leisure apartments, as well as places of worship and social life.

Tourism, a major phenomenon in the contemporary world, at times lamented for its excesses, can also be conducive to the creation of original heritage, carrying outstanding universal value. Nice attests to this. »

Jean-Jacques Aillagon, former Minister of Culture and Communication, Chairman of the Nice World Heritage Nomination Team:

« To all those who took part in this work, I would like to express my gratitude and the hope that, over the coming months, we will succeed in convincing UNESCO of the quality of our application.

In recent decades, UNESCO has inscribed on the World Heritage List a series of sites that are demonstrative of major phenomena of civilisation. To mention only the French ones, there is Albi, which shows the influence of episcopal power on the organisation of medieval towns; Versailles, which has become the very symbol of the architected design of natural and urban spaces by royal power; Bordeaux, which reflects Enlightenment thought; and Le Havre, a blueprint for post-war reconstruction. The inscription of Nice, capital of Riviera tourism, would similarly mean the inclusion on the World Heritage List of a new cultural site, it too derived from a phenomenon of civilisation, in this case the advent and the subsequent development in modern societies of what is today known as tourism. »

Nice, the birth of a city of “promenades”

The first urban promenades of Nice, from the river to the Promenade du Paillon.

Watch the video

2018-2020 « Nice, the invention of tourism »

Nice World Heritage Nomination Centre, 75 quai des États-Unis

Exhibition : « Nice, the invention of tourism »
Bencho Obreshkov, Nice’s landscape, 1939, Sofia, National Gallery of Art © All rights reserved

Download the brochure (6.9 Mo)

The growth of a new city thanks to the development of tourism, its unique urban planning and its special architectural heritage are the object of Nice’s application for the inscription on the UNESCO World Heritage List.

This exhibition presents the different steps that made Nice the capital of the riviera tourism and, a source of inspiration for many artists, writers, musicians and film-makers, starting from 18th century until today. The visitors can also discover the reasons and the procedure of the application.


About the application

Download Press Kit (3.5 Mo)


Your Memories of La Prom’

You can add your personal and family photographs to this gallery and take part in our initiative of collecting historical traces of the social life of the Prom’!

Nota Bene: Any total or partial reproduction of the presented elements is forbidden, without prior agreement of the donors.

The last 60 memories :

1890...
...2020

See all memories

Share your memories

Upload files (.jpg only) using the form below, or bring your photos to the Mission Nice Patrimoine Mondial based at 75 Quai des États-Unis, where we'll immediately create digital copies and upload them for you.

By participating to this initiative, you'll be helping to study and promote this cultural heritage and contributing to Nice's application for inclusion on UNESCO World Heritage List.

Browse
Accepted file types: JPG, PDF
File size: 10 Mo max
One document at a time